Lecture | La fille du train

𝓓𝓼 𝓟đ“Șđ“Ÿđ“”đ“Ș 𝓗đ“Ș𝔀𝓮đ“Čđ“·đ“Œ


La fille du train est Rachel, alcoolique, empùtée, larguée par son mari et par son job, ceci expliquant cela... Ou l'inverse.

PĂ©trie de solitude et de beuveries, ne lui reste que l'obsession d'un bonheur en couple. Mirage qu'elle recherche obstinĂ©ment dans la nouvelle famille de son ex ou par le fantasme de la vie rĂȘvĂ©e qu'elle attribue Ă  un jeune couple d'amoureux, aperçu chaque jour fugitivement depuis la vitre de son train de banlieue.


Accrocheur d'emblĂ©e, il faut bien avouer. Le voyeurisme Ă©tant un travers trĂšs humain, on s'identifie facilement. Et la construction romanesque de personnages antipathiques est bien plus intĂ©ressant que la normalitĂ©. On en a pour son compte car ils sont nombreux Ă  ĂȘtre detestables dans cette histoire de harcĂšlement et de manipulation.

Plus que la rĂ©solution de l'enquĂȘte de disparition dans laquelle Rachel devient tĂ©moin, ce sont des additions tristement banales qui ont la part belle.


AprÚs un début prometteur, le livre prend un rythme de croisiÚre un peu mou, il faut patienter pour le voir d'accélérer. C'est un peu redondant, on tourne souvent en rond dans l'addiction de Rachel noyée dans les vapeurs d'alcool. On peut pourtant noter une habilité dans la narration et le travail des personnages et de l'échelle du temps. Pour un premier roman c'est d'une belle maturité littéraire.


đ˜Ÿđ™€đ™Łđ™Łđ™–đ™žđ™šđ™šđ™šđ™Ż đ™«đ™€đ™Ș𝙹 𝙘𝙚 đ™Ąđ™žđ™«đ™§đ™š? 𝙊đ™Ș 𝙡'đ™–đ™™đ™–đ™„đ™©đ™–đ™©đ™žđ™€đ™Ł ?

𝙌đ™Ș𝙚 𝙡𝙞𝙹𝙚𝙯 đ™«đ™€đ™Ș𝙹 𝙚𝙣 𝙘𝙚 đ™ąđ™€đ™ąđ™šđ™Łđ™© ?

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout